L'Abbaye d'Arthous

L'Abbaye d'Arthous
Fondée en 1167, sur une étendue vacante sur la commune d'Hastingues dans les Landes, à proximité du Pays Basque, l’Abbaye Sainte-Marie-d’Arthous appartient à l’ordre des prémontrés.

Elle a pour première vocation d’évangéliser les populations locales et du Pays basque qui étaient alors peu christianisées. Située sur l’un des chemins du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, la Via Turonensis, elle offre aux jacquets un hébergement sur la route vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Enfin, elle contribue à contrôler un territoire âprement disputé par les seigneurs de Navarre, de Béarn et de Gascogne.

La fondation de l’abbaye a commencé par la construction de l’église, au meilleur endroit, puis par les bâtiments conventuels dans l’espace qui restait, au nord de l’église, au contraire de ce qui se pratique habituellement.

L’abbaye d’Arthous est une fille de l’abbaye de la Case-Dieu, située dans le Gers, fondée par son abbé Bernard III à l’appel de Guillaume de Sort, l’évêque de Dax et de Martin de Sanche de Domezain, noble du Pays de Soule, fondateur de l’église.

Dans le Sud-Ouest de la France, Arthous est, avec Divielle, une des rares abbayes prémontrées créées.