Histoire et patrimoine

Hastingues est une bastide fondée au 13ème siècle par un contrat entre l'abbaye d'Arthous et un sénéchal anglais, Jean de Hastings, qui a donné son nom à la bastide

1160 Création de l’abbaye d’Arthous en bordure du chemin jacobite qui reliait Dax, Cagnotte, Cauneille, Sorde-l'Abbaye. L’abbaye abrite l’ordre des Prémontrés fondé par Norbert de Xanten en 1120.

1289 Une convention de paréage en vue de créer la bastide de Hastingues fut signée entre l’abbé d’Arthous Arnaud Sanche et Edouard Ier d’Angleterre. Jean de Hastings donne son nom à la Bastide.

En 1304, 44 familles se virent attribuer  un emplacement de 74x12 m. Elles devaient y construire dans les 2 ans une maison de 30 x 12 m avec pignon sur rue, et y installer un jardin et un four. Entre chaque maison, un espace appelé androne facilitait la construction, permettait la récupération des eaux de pluie et était sensé lutter contre la propagation des incendies. En 1523, les troupes espagnoles du Prince d’Orange incendièrent la bastide. Les maisons furent alors reconstruites en pierre.

1377 Destruction du premier château de Hastingues Bayle-Vieux I, par les Bayonnais conduits par Trivet neveu du Sénéchal de Gascogne. La bastide ouvrit ses portes après une résistance de quinze jours, et les hommes de Trivet « voulant ainsi détruire cet asile des ennemis de leur commerce » mirent en ruine le château. Celui-ci se trouvait peut-être entre la porte Est et la porte Nord à proximité du port et du pont fortifié traversant l’Esté. Des pierres de ce château ont servi à construire un pilori en face de la cathédrale de Bayonne, pour l’exemple.

1527 la bastide de Hastingues fut pillée et brûlée par les troupes espagnoles commandées par le Prince d’Orange, au même titre que Sorde et Bidache.

1600 Etablissement d’un temple protestant à Hastingues. En fait le temple de Candresse se transporte à Hastingues, au centre du bourg, à proximité de l’église. Les catholiques s’en plaignirent et pour apaiser la population, on convint de transférer le temple dans un endroit plus éloigné au bord de la rue du port.

1615 La Force (les Protestants) évacue Hastingues après avoir incendié la tour sud-ouest et gravement endommagé les fortifications de la ville. Marie de Médicis refusa la charge de Sénéchal du Béarn au duc de Gramont au profit du fils de La Force. Profitant de l’absence de Gramont, alors parti à Bordeaux, La Force assiégea Hastingues.

1659 Passage de Mazarin à Hastingues, venant de Dax et se rendant sur la Bidassoa, il traversa le Gave devant la bastide, fut accueilli au port par le maréchal de Gramont et reçu par les jurats en traversant le village, avant de poursuivre sa route vers Sames et Bidache.

1685 Le temple protestant est fermé le 4 juin, juste avant la révocation de l’Edit de Nantes, le 18 octobre ; le dernier ministre du culte s’appelait Magendie. De cet ancien temple, il reste deux vestiges de fenêtres, ainsi que deux inscriptions dans les murs voisins : « servir Dieu c’est régner – la parole de Dieu demeure éternellement. 1664 AG ».

1790 Hastingues est inclus d’autorité dans le département des Landes.

Retrouvez les vidéos historiques réalisées par Pierre Sorçaburu sur https://www.dailymotion.com/hastinguesenimage